Pornocratès ou La Dame au cochon, 1878

Félicien Rops :: Pornocratès (Pornokrates) ou La Dame au cochon, 1878, aquarelle, pastel et rehauts de gouache, 75 x 48 cm. Fédération Wallonie-Bruxelles en dépôt au musée Félicien Rops

Pornocratès (1878) : “Le dessin représente une grande femme nue, quart nature, se détachant sur un ciel bleu foncé parsemé d’étoiles et où des amours – 3 amours ! volent en s’enfuyant, à tire d’aîles, la femme, les yeux bandés est conduite en aveugle par un cochon. C’est intitulé – Pornocratie – Sous la frise les petits génies des beaux Arts courbent – en gémissant !! la tête !! La femme est chaussée & gantée de noir”1, décrit l’artiste. PornocratèsLa Dame au cochon ou Pornocratie, trois titres pour nommer ce dessin majeur de Rops qui illustre aujourd’hui encore l’esprit décalé et impertinent de l’art belge. La femme moderne piétine les arts anciens, figés dans la pierre. Elle se laisse guider par ses instincts, symbolisés par le cochon. C’est donc un dessin qui représente une double profession de foi pour l’artiste : en art, un refus virulent pour l’académisme et dans la société, une dénonciation de l’hypocrisie bourgeoise qui cache une certaine liberté de moeurs.

1- Lettre de Rops à Maurice Bonvoisin, Paris, 20 février 1879. http://www.ropslettres.be, n° d’édition 475

quoted from Musée Félicien Rops

more Pornokrates

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s